hijama sang noir signification

La signification d'une hijama avec sang noir

La hijama, aussi connue sous le nom de cupping therapy ou thérapie par ventouses, est une forme de médecine alternative qui trouve ses origines dans diverses cultures anciennes, y compris la médecine traditionnelle islamique.

Comment faire une hijama?

Elle implique de placer des ventouses sur la peau pour créer une succion, et dans le cas de la hijama humide, une petite incision est faite pour permettre l'extraction du sang.

La couleur du sang extrait pendant une session de hijama peut varier pour plusieurs raisons, et le sang noir ou très foncé pourrait indiquer :

  1. Oxygénation du sang : le sang plus foncé a tendance à être moins oxygéné. Lorsqu'il est exposé à l'air pendant la hijama, le sang peut s'oxyder, ce qui entraîne un assombrissement de sa couleur.

  2. Toxines : certains praticiens de la hijama croient que le sang plus foncé peut indiquer la présence de toxines ou d'impuretés dans le corps qui sont extraites pendant le traitement. Cependant, cette interprétation n'est pas largement soutenue par des preuves scientifiques conventionnelles.

  3. Sang stagnant : le sang plus foncé peut aussi être interprété comme du sang stagnant ou « vieux », qui aurait été présent dans les tissus ou les muscles et pourrait contribuer à des douleurs ou à des problèmes de santé. La hijama serait alors vue comme un moyen d'éliminer ce sang pour améliorer la circulation et favoriser la guérison.

  4. Conditions de santé sous-jacentes : dans de rares cas, la couleur du sang peut refléter certaines conditions médicales. Toutefois, une modification significative de la couleur du sang devrait être évaluée par un professionnel de la santé pour exclure toute condition nécessitant un traitement médical.

NB:

Les explications traditionnelles concernant la signification de la couleur du sang en hijama relèvent plus souvent de croyances culturelles ou de la médecine alternative que de la science médicale établie.

Si vous avez des préoccupations concernant la hijama ou la couleur du sang extrait lors d'une séance, consultez votre médecin traitant ou un praticien de la hijama expérimenté et reconnu.

La sécurité et l'hygiène doivent toujours être prioritaires lors de la pratique de la hijama ou de toute autre forme de thérapie alternative!

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.